Fresche Solutions

En ce début d’année, découvrez cet ensemble de séances éducatives animées par des experts d’IBM i, conçues pour inspirer des stratégies de TI innovantes en 2024 et vous orienter dans un domaine en constante évolution.

Le chiffrement : la dernière ligne de défense pour vos données IBM i

Une violation de données peut avoir des répercussions considérables. Au cours de cette séance, les expertes en sécurité d’IBM i Carol Woodbury et Pauline Ayala explorent la menace croissante des cyberattaques sur les données sensibles. Comprenez les attaques qui ciblent les données, apprenez à mettre en place le chiffrement comme mesure proactive et découvrez des moyens de renforcer votre protection contre les risques associés aux violations de données.

Visionnez la séance ici

Stratégies éprouvées de modernisation des TI et des applications IBM i

Que signifie pour vous la modernisation d’IBM i? De votre point de vue, il s’agit peut-être simplement d’une modification d’interface ou du déploiement d’une application mobile. Mais, pour beaucoup, le champ d’application est large et fait intervenir la technologie moderne pour l’agilité, l’hébergement en nuage pour l’extensibilité ou l’IA pour l’amélioration des processus. Revisionnez cette séance au cours de laquelle Chris Koppe souligne l’importance de commencer par un plan stratégique arrimé aux objectifs de votre entreprise. Vous en apprendrez plus sur les possibilités d’amélioration des processus, les étapes de l’élaboration d’une stratégie globale et les approches progressives permettant d’obtenir des résultats rapides.

Visionnez la séance ici

Combler le déficit en matière de compétences IBM i (AS/400) grâce aux services d’assistance aux applications

Il peut être difficile de trouver des ressources qualifiées à mesure que vos programmeurs GAP et COBOL chevronnés partent à la retraite. Au cours de cette séance instructive, Ambrose Marton et Doug Artis vous aident à mettre à profit les services d’assistance aux applications pour combler ce déficit. Apprenez-en plus sur l’efficacité des ressources externes à temps partiel, la prise en charge de diverses applications prêtes à l’emploi et l’intégration rapide grâce à une documentation automatisée. Tirez des leçons d’histoires de réussite et apprenez à résoudre des difficultés courantes, comme le remplacement d’un programmeur malade ou qui quitte l’entreprise. 

Visionnez la séance ici

Mise en œuvre de la sécurité zéro confiance sur votre IBM i

Face à l’évolution des cybermenaces, de plus en plus d’entreprises adoptent une approche zéro confiance. Cette séance animée par Carol Woodbury et Pauline Ayala permet de mieux saisir le concept de la sécurité zéro confiance sur IBM i. Les deux expertes en sécurité se penchent également sur les différentes stratégies de mise en œuvre et sur l’importance de méthodes d’authentification robustes, de la validation des appareils, de la surveillance des activités de système, du chiffrement et de l’authentification multifactorielle pour se protéger contre les menaces de sécurité internes et externes.

Visionnez la séance ici

Intelligence des applications IBM i et 60 % de gains en productivité 

X-Analysis, un outil auquel font confiance les développeurs de nombreux secteurs, vous aide à exploiter tout le potentiel des applications et des données IBM i. Revisionnez cette séance pour explorer les fonctionnalités de l’outil. Avec l’expert du secteur Ray Everhart, vous pourrez vous initier à l’outil et en apprendre plus sur l’analyse d’impact, la documentation en temps réel, l’extraction des règles métier, l’analyse des données et l’évaluation de la qualité du code. Vous découvrirez également comment X-Analysis permet aux responsables des TI de prendre de meilleures décisions et aux développeurs de réaliser des gains de productivité allant jusqu’à 60 %. 

Visionnez la séance ici

Pourquoi les services gérés à distance pour l’IBM i (AS/400) représentent l’avenir du soutien informatique

Vous devez composer avec le départ de personnes compétentes en IBM i, des ressources limitées et des exigences commerciales croissantes? Raymond Hammell vous explique comment vous pouvez optimiser vos opérations liées à l’IBM i, réduire vos coûts d’exploitation et accroître la disponibilité de votre équipe avec un soutien 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par année, la surveillance à distance du centre d’opérations des réseaux (COR) et du centre des opérations de sécurité (COS), les procédés de sauvegarde et la reprise après sinistre. Au cours de cette séance, vous découvrirez également des moyens de libérer vos ressources en TI pour leur permettre de se consacrer aux tâches essentielles.

Visionnez la séance ici 

Comment développer des applications Web et mobiles sur IBM i avec WebSmart

Dans cette démonstration technique complète, Greg Patterson présente WebSmart, un outil qui aide les développeurs de GAP à créer rapidement des applications Web et mobiles sur IBM i. Vous le verrez explorer des modèles générant du code HTML, CSS, PHP ou ILE RPG. Il vous expliquera comment tirer parti de l’environnement de développement intégré et des fonctions de productivité de WebSmart, et se penchera sur des exemples concrets liés, notamment, à l’entrée de commandes interentreprises, au commerce électronique, à la facturation et aux demandes de renseignements. 

Visionnez la séance ici

L’apprentissage se poursuit! Découvrez d’autres webinaires éducatifs animés par des experts du secteur et restez au courant des dernières tendances au sujet d’IBM i.

Quand j’ai vu que des chercheurs avaient réussi à cloner un mouton, j’ai immédiatement pensé : « Si c’était possible de cloner les développeurs IBM i, on n’aurait plus aucun problème! » Le bassin existant de développeurs s’amenuise rapidement, et lorsqu’il ne reste qu’une poignée de développeurs RPG ou COBOL, la perspective d’en remplacer un est décourageante. Bon, je n’ai pas encore réussi à en cloner, mais j’ai trouvé une solution au problème de dotation pour les projets de nos clients.

Commençons par imaginer une situation où, alors que vous avez besoin d’une ressource de confiance en particulier pour un projet spécial, la personne annonce qu’elle prend sa retraite – ou encore qu’elle a gagné à la loterie et qu’elle quitte l’entreprise (ça revient au même!). Qu’importe, vous avez maintenant deux problèmes : trouver un remplacement, et intégrer cette nouvelle ressource. À ce stade, vous vous tapez sur les doigts de ne pas avoir anticipé la situation.

Pourquoi l’intégration est si pénible

L’intégration d’une ressource technique peut s’avérer coûteuse et perturbatrice, puisqu’elle nécessite une formation rapide et efficace qui demande souvent le temps et l’énergie de beaucoup de personnes, y compris d’autres précieuses ressources. À cela s’ajoute le fait que le nouvel employé peut vite perdre sa motivation lorsque le processus d’intégration est inefficace, et vous risquez d’obtenir tout… sauf le résultat escompté.

Avez-vous déjà vu ou vécu une formation où le développeur n’avait au départ qu’à se connecter à l’application et à fouiner dedans? Un tel processus repose sur l’apprentissage par essais et erreurs, qui peut être très stressant et ardu. Autrement dit, ce n’est pas l’idéal.

Imaginez maintenant que cette ressource nouvellement formée se décourage et quitte l’entreprise après six mois. Hélas, le processus pénible d’autoapprentissage est à recommencer. Le prochain développeur devra lui aussi se démener dans ce même processus rébarbatif. S’en sortira-t-il, ou partira-t-il lui aussi? Décidément, il doit bien exister un moyen d’intégrer des professionnels hautement spécialisés sans monopoliser d’autres employés ou utiliser des techniques inefficaces!

Comment faciliter l’intégration

Après avoir vu trop de nouveaux employés peiner à s’adapter à leur nouveau rôle, j’ai noté quelques idées pour rendre le processus plus simple :

 

Avec ces deux approches d’intégration simples, développeurs, clients et employeurs s’épargneront bien du temps, de l’argent et du stress. Évidemment, il existe d’autres moyens de rendre l’intégration et la formation encore plus efficaces (pensons par exemple au jumelage ou à une liste de vérification détaillée), mais si j’ai appris une chose de tous les maux de tête que m’ont donné mes tentatives de faire adopter des applications existantes aux nouveaux développeurs, c’est que ces deux étapes étaient les plus importantes.

Vous voulez en savoir plus sur nos solutions aux problèmes de ressources? Communiquez avec nous!

À première vue, les économies de taille générées par l’impartition représentent une proposition d’affaires très attrayante pour bon nombre de services de TI. Pourtant, les entreprises qui choisissent l’impartition se retrouvent souvent avec une qualité insatisfaisante et une perte de contrôle de leurs TI, conséquences qui annulent facilement les économies promises.

Mais cette lutte entre coût, qualité et contrôle n’est pas perdue d’avance dans le monde de l’impartition. Il existe des approches et des partenaires qui offrent tous les avantages sans les désagréments.

Voici quelques stratégies à adopter pour rendre votre expérience d’impartition la plus positive et productive possible.

1. Trouver le bon partenaire

Recherchez un partenaire d’affaires adaptable qui est digne de confiance, compétent et flexible, plutôt qu’un fournisseur qui essaiera de vous confiner à un contrat précis. Un bon partenaire d’impartition veillera à répondre à vos besoins particuliers du moment, tout en adaptant la relation à mesure qu’évolueront vos exigences. Surtout, il vous faut un partenaire qui a à cœur la réussite de votre entreprise tout autant qu’un employé clé.

2. Trouver le juste milieu entre ressources nationales et étrangères

Cet équilibre est le secret d’une équipe impartie efficace. Privilégier presque systématiquement les ressources internationales sans supervision adéquate peut être économique, certes, mais aussi mener à une perte de qualité et de contrôle. À l’inverse, mettre un accent démesuré sur les ressources locales fera grimper les coûts et les frais indirects. Notre recommandation : garder vos principaux responsables techniques près de vous pour qu’ils puissent participer aux discussions quotidiennes et agir comme intermédiaires pour l’équipe externe. Ainsi, vous pourrez organiser le travail en portions que vous pourrez assimiler et bien surveiller et mesurer.

3. Ne pas embaucher des béni-oui-oui

Votre partenaire d’impartition doit apporter de l’expertise et des connaissances. Son rôle n’est pas d’être d’accord avec vous parce que vous signez le chèque. Votre partenaire doit constamment inciter ses employés à ne pas se contenter du statu quo, à mettre la direction au défi et à remettre en question les façons de faire du passé.

Dans la foulée actuelle de la méthode de développement agile, la prise de décisions rapide et la capacité de s’ajuster et de s’adapter aux conditions changeantes sont indispensables à un environnement de développement propice au succès. Informez-vous auprès des impartiteurs potentiels sur le taux de roulement de leurs développeurs, et parlez directement aux personnes concernées pour savoir si leur milieu de travail est agréable et positif. Cette vérification préalable pourrait éliminer les risques de votre relation d’impartition ainsi que vous épargner les hausses de coûts et les pertes de productivité qui surviennent lorsque les développeurs quittent leur emploi.

4. Faire appel à des spécialistes plutôt qu’à des généralistes

Il ne suffit pas de trouver un bon impartiteur parmi tant d’autres. Vous devez trouver celui qui vous convient parfaitement, c’est-à-dire celui qui a un élément distinctif clair et net. Les entreprises d’impartition qui assument la responsabilité et la mission colossales de gagner votre confiance doivent vous épater non seulement par les compétences de leur équipe, mais aussi par leurs outils et leur expertise de calibre mondial.

Vous avez sans doute passé des décennies à améliorer, à ajuster et à personnaliser vos logiciels pour qu’ils reflètent fidèlement votre façon de faire. Dans ce contexte, un développeur nouvellement intégré qui connaît vos langages et systèmes de développement ne connaîtra que très peu votre entreprise. Même un développeur des plus chevronnés peut prendre six mois pour être pleinement productif. Imaginez alors le gain en productivité si vous armez ce développeur d’outils automatisés d’analyse d’impact et de documentation qui lui permettront de démystifier vos applications complexes et hautement personnalisées. Voilà qui réduira votre temps de formation!

L’impartition comporte des risques, – sans compter que les services de TI prennent de mauvaises décisions et choisissent les mauvais fournisseurs tous les jours. Mais si vous êtes stratégique dans votre approche d’impartition et que vous trouvez le partenaire qui vous convient avec la bonne mentalité et les bonnes compétences, vous ouvrirez rapidement de nouveaux horizons à votre entreprise, car vos développeurs seront capables de s’attaquer de front aux problèmes et d’offrir une valeur évidente.

Un regard neuf venant de l’extérieur permet souvent de repérer, de comprendre et de résoudre les problèmes qui semblaient d’abord épineux, voire insurmontables. De plus, un groupe de développeurs impartiaux pourrait dénicher de nouvelles occasions d’innover en plus de donner un nouveau souffle à vos applications et de prolonger leur utilité.

cross