Remplacer ou moderniser, telle est la question

Remplacer ou moderniser, telle est la question

13:58 18 janvier in Blogue, Modernisation d'écran vert, Stratégie des TI
0 Comments

En tant que responsable des TI au sein de votre entreprise, vous allez devoir faire un choix : continuer à faire évoluer vos applications actuelles ou les remplacer par une nouvelle solution commerciale disponible sur le marché. Découvrez ci-dessous un risque auquel vous n’avez surement pas pensé.

Le Standish Group, grande société internationale de conseil en recherche informatique, a longtemps étudié le sujet en comparant le remplacement des applications d’un client avec l’option de les moderniser (elle avait aussi considéré la réécriture complète de l’application mais étant la solution la plus dispendieuse, la plus risquée et la plus longue des trois, nous ne la considérerons pas pour ce blogue).

Utilisant une approche que la firme a développé pour comparer les projets entre eux et utilisant des centaines de cas comparables, les résultats de leur dernière analyse sur le sujet sont révélateurs.

Remplacement complet de votre système:

Taux de succès : seulement 30% des projets avaient été considérés comme un succès (dans les délais fixés, à l’intérieur du budget établi et livrant la majorité des fonctionnalités prévues) alors que 54% étaient considérés comme un succès partiel et 16% un échec.

Modernisation de vos applications:

Taux de succès : la majorité des cas, à 92%, fût un succès. Plus précisément, 53% des projets étaient un succès à tous les niveaux, 39% étaient considérés comme un succès partiel et seulement 8% un échec.

On peut donc considérer que le remplacement des applications vers un autre système apporte un niveau de risque plus élevé à votre projet d’améliorer vos systèmes afin de mieux servir vos clients et vos usagers.

Où sont les risques?

Mais pourquoi est-il plus risqué de remplacer vos applications? Surement, en étant bien préparé, vous pouvez diminuer les risques et assurer le succès du projet.
Voilà où l’étude de Standish est particulièrement intéressantes (ayant œuvré dans le domaine de l’ERP pendant plusieurs années, c’est la première fois qu’on me présentait les faits de cette façon):

Standish Group a évalué que dans le cas de l’implantation d’une solution commerciale, une compagnie devrait prendre en moyenne 1.5 décision pour chaque $1,000 de budget (par exemple, un projet d’implantation de $1M demanderait 1,500 décisions) afin d’optimiser les processus offerts dans la solution. Ces décisions doivent être prises par les employés clé des différentes lignes d’affaires qui sont déjà sollicités de toute part et qui préféreraient ne pas avoir à prendre ces décisions, qui sont souvent difficiles à prendre.

Ce type de problème est bien moins présent dans le cas d’une modernisation des applications car les processus en place sont déjà acceptés de tous. Il est bien sûr possible de vouloir profiter du projet pour améliorer certain processus (si ce n’avait pas déjà été fait avec les anciennes applications) mais on parle alors de faire des choix pour seulement améliorer, pas tout reconfigurer.

 

Voilà donc un risque de plus à considérer : la disponibilité réelle et la volonté réelle des employés clés de vos lignes d’affaire à prendre toute ces décisions.

En tant que plateforme, l’IBM i d’IBM Power Systems est à la fine pointe de la technologie et demeure un environnement reconnu pour sa robustesse et sa fiabilité (quoi de mieux pour rouler des applications critiques au succès de l’entreprise!). Ce sont seulement vos applications qui sont maintenant vieillottes.

Devant cette réalité, moderniser vos applications existantes est une option valable qui vaut la peine d’être pleinement évalué : moins risqué que le remplacement et réutilisant des applications prouvées, elle diminue la formation et l’adaptation requise par l’équipe et a plus de chance de livrer un projet dans les délais fixés, à l’intérieur du budget fixé et livrant les fonctionnalités demandées par vos utilisateurs.

À propos de Daniel Lefebvre

With over 20 years of experience in Business Development for the Technology industry, Daniel Lefebvre has assisted many clients in improving their IT systems. He particularly excels at focusing on Customer Service and establishing a sustainable business relationship. With a dynamic attitude and a willingness to learn, Daniel enjoys communications, business development and teamwork. His role as the Director of the Canadian Ecosystem allows him to help Fresche’s partners and clients choose the best solutions to modernize, maintain and transform their IBM i applications, thereby bringing more value to their business.

No Comments

Post a Comment

  • +